Aller au contenu principal

Le reconditionné est-il tendance ?

Cadaoz & vous

14 octobre 2020 - Schéhérazade

Le reconditionné : effet de mode ou écolo ?

Vantés par les grandes enseignes comme les influenceurs, les smartphones reconditionnés suscitent de plus en plus l’intérêt. Et pour cause : ils sont une alternative au neuf, une aubaine financière, et même une solution écologique pour s’équiper et rester connecté – voire branché, dirons-nous ! Pour autant, peut-on parler d’une tendance de consommation ? Eléments de réponse.

L’achat de smartphones reconditionnés en chiffres

D’après une étude réalisée par Kantar, en 2019, 2,2 millions de smartphones reconditionnés ont été vendus à travers la France. Ce marché représente environ 10% des ventes globales de mobiles. Mais les chiffres ne se limitent pas au nombre d’unités vendues ! La même année, 53% des Français ont acheté ou ont manifesté leur intention de se procurer un appareil reconditionné, selon un baromètre établi par l’IFOP.

Des statistiques plutôt positives, notamment quand on sait que les déchets électroniques pèsent plus d’un million de tonnes en France.

Une multitude d'arguments pour le reconditionné

Pourquoi le reconditionné est-il si attractif ? Plusieurs arguments jouent en sa faveur. Bien entendu, le prix est premier sur le podium : celui d’un smartphone remis en état est inférieur à celui d’un modèle neuf — pour des performances égales puisqu’il a été réparé par un professionnel.

À ce stade, vous vous interrogez sur l’intérêt d’un tel achat alors que des smartphones d’occasion coûtent encore moins cher ? Il y a cependant une différence de taille entre ces deux types de produits. En effet, le mobile d’occasion n’est généralement pas révisé avant d’être à nouveau proposé sur le marché. Or, un portable qui bénéficie d’une seconde vie et vendu par un reconditionneur, est livré avec une garantie d’un an. Ses pièces défectueuses ont été remplacées par des neuves, certifiées par les constructeurs – un atout non négligeable et rassurant pour l’acheteur.

Le reconditionné marque également des points sur le plan environnemental. Car c’est l’une des solutions à la pollution électronique, grâce à la seconde vie accordée aux appareils. D’ailleurs, savez-vous que le reconditionnement de smartphones permet de sauver 4 800 tonnes de matières premières chaque année ? Cela donne à réfléchir !

Enfin, l’ultime argument est dans notre catalogue, Cadaoz Shop. Vous y trouverez pléthore de modèles récents — et pleinement fonctionnels — pour être toujours dans l’air du temps !

Le marché du neuf toujours dans la course

Mais face à un concept qui prend de l’ampleur, le neuf continue de faire parler de lui, à raison ! Les modèles dernier cri sont en effet toujours plébiscités par les jeunes comme les moins jeunes — bien que les consommateurs soient de plus en plus conscients de l’enjeu économique et écologique avec la revente de leur ancien smartphone.

On explique cette tendance à recourir au neuf par deux raisons majeures : l’effet de mode, et les craintes et idées reçues vis-à-vis des alternatives existantes. À cela s’ajoutent des raisons accessoires telles que la satisfaction d’être le premier utilisateur d’un produit acheté sous blister, ou encore les solutions de paiement en plusieurs fois proposées par certaines enseignes.

Ils sont pour le reconditionné et ils l’assument

Nous avons interrogé Alexandre, 33 ans, et Annick, 35 ans, pour connaître leur avis sur le reconditionné.

Alexandre est pour sa part ouvert à l’idée d’acheter un produit « qui a déjà servi ». Un choix motivé principalement par le prix. Car Alexandre s’est fixé un budget à ne pas dépasser « pour un appareil qui montrera des signes d’usure quoi qu’il arrive au bout de quelques années ». Pour remplacer son téléphone, qui « commence à fatiguer » depuis un an (mais qu’il continue d’utiliser, preuve que la durée de vie d’un smartphone est bien supérieure à celle que l’on croit !), il s’orientera donc vers le seconde main ou le reconditionné.

Quant à Annick, elle est presque du même avis qu’Alexandre. Elle explique : « Je ne compte pas acheter un portable neuf et cher, car cela ne m’intéresse pas ». Si notre interlocutrice pense que ce mode de consommation n’est pas une tendance, elle espère la voir émerger. « C’est écoresponsable, cela donne une seconde vie à des téléphones qui peuvent évidemment encore servir à ceux qui en font un usage modéré – ou pas ! », défend-t-elle.

Alors, effet de mode ou réelles convictions ?

En somme, tant que des dizaines de nouveaux modèles de smartphones seront révélés chaque année, le reconditionné ne deviendra pas une tendance à proprement parler. En revanche, au vu des avantages, il s’agit d’un vrai mode de consommation qui fait écho à une prise de conscience. Et ce, du côté des commerçants comme des acheteurs. Une démarche collective et citoyenne que nous ne pouvons qu’encourager, pour faire un geste en faveur de la planète… et de votre porte-monnaie !

À lire également